Rechercher
  • Nicolas

Voyage à Chypre

Selon la légende, Aphrodite, déesse de l’amour, naquit de l’écume en un point où la mer se jette sur des rochers de la côte de Paphos. C’est pourquoi Chypre fut appelée « l’île de l’amour », un charme qui devait se prolonger longuement à travers les légendes comme à travers l’Histoire. Ensuite, des nations ambitieuses convoitèrent son importance stratégique, autant que ses riches mines de cuivre et ses forêts de pins et de cèdres. Terre où le soleil séjourne toute l’année, Chypre offre un dépaysement total, tant par ses paysages ruraux, montagneux que marins. Mais cette république indépendante, à la fois hellénique, orientale et cosmopolite, porte une blessure : une véritable tragédie grecque se joue de part et d’autre de la ligne verte qui divise Nicosie, la capitale, la transformant en un Berlin de la Méditerranée. Voyager d’est en ouest, d’Ayia Napa à Polis, en séjournant sur la côte, ne veut pas dire avoir vu Chypre. Restez sur l’île assez de temps pour l’apprécier. Visitez les anciens châteaux, les monastères, les stations de montagne, les forêts, admirez les fleurs sauvages du printemps, voyez les anciennes méthodes agricoles. Et surtout ne soyez pas surpris si un inconnu vous salue dans la rue ; il est dans les bonnes manières de ce pays d’accueillir l’étranger avec un sourire.



Départ de Fribourg en train jusqu'à Genéve.







Notre vol au départ de Genève, nous

emmène pour une escale à Athènes. De là nous prendrons un autre avion direction Larnaca. C'est dans cette ville, qui est une des plus ancienne de l'île que nous allons loger jusqu'à samedi. pour une escale à Athènes. De là nous prendrons un autre avion direction Larnaca. C'est dans cette ville, qui est une des plus ancienne de l'île que nous allons loger jusqu'à samedi.







19 vues

© 2017 par Nicolas Geinoz. Créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon